Vision
© ARES

Notre vision

Les établissements d'enseignement supérieur : acteurs majeurs du développement

Principaux laboratoires d’idées innovantes et transmetteurs de savoirs complexes, ils cultivent des compétences de haut niveau et produisent une grande partie de l’expertise nécessaires à une gestion autonome et équilibrée des transformations technologiques, économiques, sociales, ou encore culturelles de la société.

Lieux d’échange et de réflexion, les établissements d'enseignement supérieur assurent non seulement un rôle d’expertise, mais aussi un rôle critique, qui les font participer pleinement et activement aux nombreux enjeux auxquels une société, un pays, une région sont confrontés au quotidien. 

Réduire les inégalités, lutter contre la pauvreté

En produisant ces savoirs et ces savoir-faire nécessaires à l’encadrement des progrès techniques, politiques et socio-économiques, les établissements d’enseignement supérieur contribuent à la réduction des inégalités et à la lutte contre la pauvreté. C'est pourquoi une recherche et un enseignement supérieur de qualité constituent aujourd’hui un prérequis essentiel du développement et d’une croissance économique responsables, durables et inclusifs.

Consolider la société

Le renforcement des établissements d’enseignement supérieur du Sud en tant qu’acteurs de la société civile et en tant qu’acteurs de développement, de même que le renforcement des savoirs et des savoir-faire individuels et collectifs pour le développement répondent parfaitement au modèle actuel d’une aide internationale tournée vers la construction des capacités locales et la consolidation de la société.

Un volet essentiel de l'aide au développement

Cet appui aux établissements d’enseignement supérieur comme pépinières de femmes et d’hommes destinés à assumer un rôle actif dans la vie socio-économique de leur pays et comme principaux vecteurs de recherches approfondies, innovantes et critiques, constitue un volet essentiel de toute politique d'aide au développement. Il constitue un maillon déterminant de la chaîne de la construction des compétences et, par conséquent, de celle du développement, un maillon sans lequel toute autre politique ne pourrait suffire, qu’il s’agisse, par exemple, de soutien à l’enseignement de base, au secteur des soins de santé primaire, à la formation technique, au secteur privé...

Dans les pays en développement, soutenir le potentiel considérable des établissements d’enseignement supérieur en renforçant leurs capacités en matière de formation, de recherche et de services à la société, est donc un enjeu fondamental.

C’est sur cette vision que l’ARES fonde sa mission de coopération au développement avec l’objectif d’apporter, avec ses partenaires, sa contribution à la consolidation de la société et au développement humain durable.

 

L'ARES, UN ACTEUR PERFORMANT DE LA COOPÉRATION AU DÉVELOPPEMENT

ARES Cooperation academique cover

C’est ensemble, via l'ARES, que les universités, les hautes écoles et les écoles supérieures des arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles agissent et contribuent efficacement, en tant que partenaires non gouvernementaux de premier ordre, à la Coopération belge au développement.

Découvrez quelle est la vision, la mission et l'approche de l'ARES en matière de coopération académique au développement, et quelles sont les actions qui sont développées pour renforcer les partenaires sud, développer les compétences humaines du Sud et sensibiliser les étudiants des établissements d'enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles au développement.

 

logo DGD

L’ARES est un important partenaire non gouvernemental de la Coopération belge au développement. Avec les universités, les hautes écoles et les écoles supérieures des arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles, elle assure la définition et l’exécution du volet académique « francophone » de la Coopération belge.

Actualités